LA MEDITATION DE PLEINE PRESENCE

"Il n’est jamais urgent de méditer ; il est important de prendre le temps de le faire régulièrement."
(Christophe André)
 
 

PRESENTATION


La méditation de pleine présence est d’une pratique laïque et complètement ancrée dans le monde présent, réel et concret.


Nous vivons dans un monde où il convient d’être rapide, efficace, performant. Il n’est pas rare d’avoir plusieurs choses à gérer en même temps. A la longue, cette surcharge épuise notre esprit. La méditation de pleine présence, comme son nom l’indique, nous invite à être pleinement là, présents à ce que nous sommes aujourd’hui, à nous rendre compte de ce qui se passe, et au final, grâce à l’observation, à prendre de la distance.

 

MEDITATION DE PLEINE PRESENCE OU DE PLEINE CONSCIENCE?

Il ne s'agit pas pour moi de rentrer dans un débat de puristes. Fabrice Midal m'a convaincu de choisir  pleine présence. Pourquoi?

  • La "conscience" (avoir conscience de) évoque pour moi une opération intellectuelle. Je me détache de moi pour  "prendre conscience" de ce qui est là.

  • La "présence" me renvoie à une idée d'ouverture. Je ne sais pas bien ce qui va advenir, et j'écoute, j'accueille ce qui est délà là. Je me laisse surprendre par mon expérience.

  • Etre présent à l'expérience,  c'est la vivre. Etre conscient l'expérience, c'est s'en rendre compte.

 

Dans la pratique, les deux écoles sont très voisines. L'angle d'approche n'est pas tout à fait le même.

 

MEDITER, A QUOI CA SERT?

Mediter ne sert à rien!

Méditer, ce n'est pas faire, c'est être.
Si je veux faire quelque chose avec la méditation, je vais avoir un projet. Le projet, c'est ce qu'on jette devant soi. On va se mettre en mouvement pour aller vers quelque chose qui n'existe pas encore aujourd'hui.


Si je veux faire quelque chose avec la méditation, si je veux changer quelque chose, si j'ai un but, alors, je ne médite pas.Je suis dasn le "faire" et non pas dans "l'être".

 

Méditer, c'est très simple, et très compliqué: il n'y a rien à faire!

 

 

Méditer, c'est être présent. La première présence, c'est ici et maintenant. Le projet, c'est un temps hors du présent.

Méditer, c'est ne rien faireS'asseoir, et être. Se poser, et vivre l'expérience de l'instant, avc totu ce qui est là.

Méditer, c'est accueillir. Accueillir ce n'est pas se soumettre, ce n'est pas accepter servilement. Accueillir, c'est reconnaître ce qui est déjà là.

  • Si mon esprit est plein, il est plein. Qui a dit qu'il fallait le vider.
  • Si mon corps est douloureux, si je suis triste, alors, mon corps est douloureux et je suis triste.
  • Si je m'ennuie, alors, je note que je m'ennuie.

Méditer nest pas forcément agréable, ni zen, ni joyeux, mais ça peut l'être.

Méditer, c'est être vivant.

 

 


Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données