Le Shiatsu PRESENTATION

 

 

 

Généralités

Lorsqu’on se fait mal, le premier réflexe est de frotter l’emplacement douloureux et de se masser. Il est naturel de poser la paume de sa main sur une partie souffrante de son corps. Une mère frotte instinctivement la zone corporelle où son enfant s’est cogné.

L’origine des thérapies manuelles remonte aux premiers souffles, aux premiers gestes. On considère ces thérapies comme les plus anciennes formes médicales de l’humanité. Le passage du toucher instinctif à des techniques plus élaborées se perd dans la nuit des temps. Ces thérapies sont communes à toutes les civilisations, qu’elles soient reboutage, massage, magnétisme ou qu’elles empruntent à chacune d’entre elles.

 

 

montagne

 

Une légende

 

La belle-mère et sa bru vivaient sous le même toit.

Depuis le début, les deux femmes ne pouvaient se supporter.

Le mari, lâche comme la plupart des hommes dans cette situation, se gardait bien de prendre parti.

La vie de la jeune femme était devenue intolérable et elle éprouva une haine sans borne pour son bourreau de belle-mère.

Elle résolut de la faire disparaître discrètement et décida donc d'aller consulter une vieille chamane vivant dans une cabane de branches non loin du village.

Sans manifester la moindre émotion, la vieille écoute sa funeste demande.

Elle ferma les yeux un long moment et répondit enfin :

« En matière de poison, il faut être très prudent. Je vais vous donner un mélange d'herbes toxiques qui agissent très lentement. Pour activer leur effet, vous devrez masser votre belle-mère deux fois par jour. »

Puis elle tendit un petit sac 

« Mais pour qu'elle accepte ce traitement, vous verserez tout d'abord cette préparation dans sa nourriture. Elle sera malade quelques jours.Quand le médecin du village l'aura auscultée sans trouver de remède, envoyez-moi chercher. Je donnerai alors la prescription ».

mereetbru

Le plan se déroula comme prévu.

La vieille de la montagne fut appelée au chevet de la belle-mère. Elle prescrivit une tisane et des massages deux fois par jour pour un mois.

Elle montra à la jeune femme comment les exécuter. Par la vertu des massages quotidiens, la belle-mère se détendit et son caractère se bonifia.

Les deux femmes se rapprochèrent, leurs énergies s'harmonisèrent. Au bout de quinze jours, elles étaient devenues comme mère et fille, liées par une véritable affection.

La belle-fille fut prise de remords. Elle courut jusqu'à la cabane de la magicienne pour lui demander un antidote.

La vieille l'accueillit avec un sourire radieux :

« Ne vous inquiétez pas ma fille, la tisane est inoffensive. Elle est même bénéfique. Tout s'est déroulé comme je l'avais prévu. La pratique du Tao nous enseigne à transformer le négatif en positif. »

Ce fut comme une révélation pour la jeune femme.

A partir de ce jour, elle revint souvent rendre visite à la vieille de la montagne pour suivre ses traces sur les sentiers de la sagesse.

Elle prit ensuite sa succession comme médecin des corps et des âmes, surtout à travers l'art du massage, qu'elle transmit généreusement.

Peut-être est-elle à l'origine de cette jolie habitude familiale en Orient : de masser les uns les autres au quotidien ?

Une tradition qui peu à peu voyage vers l'Occident

massshiatsu

 

 

 


Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données