NOURRIR LA TERRE

LES PROBLEMES

Surpoids, cellulite, rétention d'eau, obésité... sont souvent associés à un dysfonctionnement de la Rate. Ces symptômes, s’ils sont chroniques, peuvent s’aggraver à l’intersaison

La rate a un rôle important dans le distribution de l’énergie issue des aliments. Une rate forte est un gage de santé

Malheureusement, notre alimentation est rarement adéquate :

  •     les produits laitiers, gras ou non
  •     les corps gras (surtout graisses animales)
  •     sucres, miels, mélasses -alcools
  •     graines oléagineuses
  •     agrumes
  •     légumes et fruits aqueux

    Les aliments industriels (dont la charcuterie, les pâtisseries, le pain) contiennent énormément de sel, de gras, de sucre, de matières premières raffinées (sans parler de nombreux additifs alimentaires.)

    De très nombreux aliments sont fabriqués à partir de farine raffinée (le pain, les pâtes, les pâtisseries…) au détriment de farine complète ou semi-complète. Le raffinage consiste à enlever les enveloppes de l’amande centrale du grain. Le grain perd ainsi la couleur brune du son mais n’est pas complètement blanc, il est donc blanchit par la suite en utilisant différents procédés. Or le blé, a fortiori raffiné, surcharge la rate en humidité.

    Même les crudités, en cette période peuvent être peu adaptées. Elles sont « froides » et demandent un gros travail de digestion. Si la rate est faible, elle aura du mal à les assimiler correctement

Les aliments affaiblissant la rate auront pour conséquence d’accumuler de l’humidité. L’humidité qui ne peut être évacuée se transformera par la suite en mucosités.  En médecine chinoise les mucosités entravent la rate. La digestion et l’extraction de l’essence des aliments ne peuvent se faire correctement. Ce sont ces mucosités qui créent entre autres troubles, le surpoids, la cellulite et l’obésité.  

Ce qui fatigue principalement la rate est le fait :

  • De manger trop d’aliments amenant beaucoup d’humidité comme les plats industriels, la charcuterie, le lait, tout ce qui est cuit dans le gras, les fritures…
  • De manger froid trop souvent
  • De boire froid trop souvent
  • De boire trop d’alcool
  • De manger cru (crudités, salades…) au lieu de cuit
  • De manger des aliments sucrés trop fréquemment
  • De boire des boissons sucrées trop fréquemment
  • De boire une très grande quantité de liquide alors que le corps n’en a pas besoin
  • De manger peu ou pas du tout au petit déjeuner
  • De prendre un petit déjeuné sucré au lieu de salé
  • De prendre ses repas tard le soir
  • De manger beaucoup lors du dîner
  • De manger à des heures irrégulières
  • La glace en fin de repas, pour soit disant aider à digérer, est un non sens complet du point de vue de la médecine chinoise. Nous avons besoin de chaleur pour entretenir notre « feu digestif », si l’on refroidit ce feu la digestion se passera mal et un surplus d’humidité perturbera la rate.
  • On nous dit que manger des crudités est très bon pour la santé puisque les légumes sont frais. Même chose en ce qui concerne les salades pour garder la ligne. L’inconvénient avec ce type d’aliments c’est justement qu’ils sont crus, cela va affaiblir encore une fois le feu digestif, c’est à dire qu’ils perturberont la digestion (gonflements, flatulences…). La rate avec l’aide des reins devra maintenir le feu digestif ce qui fatiguera le corps.

La diététique chinoise dit que la saveur douce, c’est à dire « sucrée », tonifie la rate. Mais attention : généralement la rate est déjà surchargée de sucre. Cette surcharge à l’effet inverse de celui désiré, elle l’affaiblit ses fonctions. De plus, la saveur douce de la médecine chinoise ne correspond pas exactement au goût sucré tel que nous le connaissons. En effet, le sucré est en quelque sorte une saveur douce puissance 10 … je vous laisse imaginer la surabondance de saveur douce que notre corps subit.

CONSEILS ALIMENTAIRES

Pour être digérés correctement, les aliments doivent être transformés. La bonne digestion naît de la complémentarité entre l’estomac, qui déteste la sécheresse et la trop grande chaleur, et la rate, qui n’aime pas l’humidité.

La rate et l’estomac ont comme climat, l’humidité, à laquelle il faut faire attention pour maintenir une digestion adéquate. L’humidité est nécessaire à l’estomac pour “fabriquer sa soupe”. Néanmoins, un excès d’humidité apporte stagnation et problèmes chroniques souvent liés au bas du corps ( articulations, oedeme, jambes lourdes, graisse etc.)

De façon générale

  •     Manger moins :
    pour alléger l’estomac pendant la cinquième saison, privilégiez les petites portions, mastiquez bien et posez votre fourchette entre chaque bouchée. Ainsi vous mangerez plus lentement, donc moins, environ vingt minutes sont nécessaires pour commencer à se sentir rassasié. Eviter les grignotages
  •     Boire chaud :
    évitez de boire pendant les repas, car la froideur de l’eau détruit le « feu digestif » et ralentit la digestion. En revanche, n’hésitez pas à boire de l’eau chaude agrémentée d’une rondelle de citron bio à tout moment de la journée, afin de favoriser la circulation de l’énergie.
  •     Manger à heures régulières.
    Le système digestif appréciant la régularité, manger à heures fixes est tout à fait conseillé pour veiller à son bon fonctionnement.
  •     Choisir les bons aliments :
        les aliments locaux de saison sont toujours à privilégier!
        Réduire la quantité de blé (pain, pâtes ..) Accorder une plus large part aux légumes, au riz, millet, quinoa
        La saveur douce est associée à la Terre. Les aliments doux permettent de soutenir et d’harmoniser cette énergie et l’organisme en général.
        Privilégier les légumes à saveur douce, de couleur jaune orangé et qui poussent à fleur de terre ou en dessous, comme les carottes, les panais, les potirons, les pommes de terre, les patates douces, etc.
        .

    Tous vos aliments doivent être cuits sans excès ou, au moins, saisis.

Voici une liste d’aliments à la fois doux, neutres et tièdes :

  •     Produits animaux : boudin, porc, foie de boeuf, miel, oeuf de poule, porc, pigeon, perche, carpe, huître, moule, crevette, poulet, mouton
  •     Légumes et céréales : poireau, noix, châtaigne, azuki, arachide, avoine, carotte, champignon noir, chou, fève, haricot vert, maïs, pois, fève, pomme de terre, riz, sésame, tournesol, ail, citrouille, oignon, orge, millet.
  •     Condiments divers : aneth, anis étoilé, basilic, cannelle, cardamome, ciboule, coriandre, gingembre, girofle, huile de soja, muscade, persil, sucre roux, vinaigre
  •     Fruits (de saison) : figue, grenade, prune, pomme, poire, raisin, abricot, cerise, fraise, jujube, litchi, noix, pêche, pistache.

 

 


Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données